voyages singuliers au pluriel
aller à la rencontre des autres, partager et apprendre...

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Octobre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Rubriques

ETE 2008 BOLIVIE
ETE 2009 ILES DE LA SONDE
ETE 2010 MALACCA (MALAISIE)
ETE 2010 SUMATRA
ETE 2011 KUALA LUMPUR (MALAISIE)
ETE 2011 SULAWESI

Sites favoris

Bolivie, Inde, Népal
Sifa cottage, Sulawesi
Voyages...Maroc
Sungai Pinang - Sumatra
Balades Marocaines
Bornéo

Flores...

 

 

 

Eté 2009, voyage en Indonésie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 16 juillet 2009, nous sommes à Maumere, sur Flores.

 

Nous avons quitté Montpellier dimanche 12 juillet vers 18 heures...

 

Nous sommes arrivés à Sanur, sur Bali, mardi 14 en fin d'aprés midi, et nous avons passé la nuit

au "Keke Homestay", une bonne adresse pour un transit.

 

Nous avons pris l'avion pour Maumere le lendemain, puis aprés une soirée et une nuit dans cette ville

sans grand intérêt, nous partons pour Moni... et le volcan Kelimutu.

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a environ 3 heures de route de Maumere à Moni, et le taxi pour quatre personnes

nous coutera 300 000 roupies.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons passé la nuit à l'hôtel "Bintang", un endroit sympa et pas trés cher.

 

Les nuits indonésiennes sont toujours aussi bruyantes, entre les coqs et les chiens,

mais la fraicheur relative de Moni nous a fait bien plaisir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme partout en Indonésie,

les marchés sont l'occasion 

de se rencontrer

et de découvrir toutes sortes de produits.

 

 

 

Odeurs et couleurs nous accompagnent 

dans l'animation

du grand marché hebdomadaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aprés notre tour au marché, nous partons en balade vers les villages du sud,

 

 

 

 

 

Nous faisons une halte à Nggela,

un village Lio.

 

 

Les villages traditionnels s'organisent

autour d'une place, le Kanga.

 

Au milieu, une pierre (Tubu musu)

symbolise l'unité et

le lien avec la terre et le ciel.

 

On y trouve aussi les tombes

des ancètres et des chefs.

 

La qualité des tissages Lio est trés réputée.

 

Les femmes sont attelées

à leur métier à tisser,

à l'ombre sur les terrases,

ou comme ici, sous la maison.

 

Selon la tradition, seules certaines femmes sont autorisées à tisser.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A deux pas de Moni, "Air Terjun", la cascade,

on termine la journée en s'y baignant...

 

 

 

 

 

 

 Une petite route goudronnée arrive pas trés loin du cratère.

 

Un courte marche dans le petit matin conduit au bord du premier cratère

et aux escaliers qui ménent au point de vue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les lacs apparaissent lentement dans la lumière du soleil levant.

 

Les trois lacs du Kelimutu sont de couleur différente, et ils forment un spectacle vraiment unique.

 

Vert turquoise, rouge, noir, leur couleur peut changer, parait-il, en quelques jours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dés notre retour du Kelimutu, nous prenons la route,

toujours à bord du taxi et en compagnie

de Grégorius, notre chauffeur. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

Aprés une longue discussion avec grégorius, nous nous sommes mis d'accord pour qu'il nous accompagne avec son taxi,

pendant les deux semaines sur Flores.

 

En effet, sur Flores, les routes sont bien défoncées et les transports en commun rares et aléatoires.

 

Finalement, comme nous sommes quatre, le tarif n'est pas trés élevé,

et cette solution va vraiment nous faire gagner du temps de déplacements...

 

 

 

 

 

Aprés une nuit malgré tout paisible au "Liberty Hotel"...

 

 

 

 

 

  

Nous sommes installés dans un endroit de rêve, juste comme on en avait envie.

 

 Au programme de la journée, farniente, lessive, sieste, balade, lecture...  

 

      

  

 

La cocoteraie de Riung est un havre de paix et de tranquilité, un petit village au bout du monde.

 

Les Bugis venus de Sulawesi vivent de la pêche et de la vente du coprah.

La mangrove du bord de mer est inhospitalière,

mais c'est du port que l'on peut embarquer pour le parc marin des 17 îles.

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous partons donc en bateau pour passer la journée d'île en île...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 21 juillet, nous reprenons la route

 

vers le sud ouest,

 

en direction de Bajawa.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

Perchée à 1100 m d'altitude, la ville de Bajawa est un parfait camp de base pour découvrir

les magnifiques villages Ngadha, dans des paysages majestueux dominés par les volcans.

 

 

 

 

 

 

 

 

Bena est un des plus impressionnants village traditionnel.

 

La route qui y mène est superbe et on peut marcher depuis Langa par exemple. (environ 7 km)

 

 

 

 

 

 

 

 Une quarantaine de maisons sont réparties de chaque côté de la longue place.

 

Sur les terrasses, les ngadhu en forme de parasol et les bhaga en forme de petite maison abritent

les tombes des ancêtres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 23 juillet, nous quittons Bajawa pour Ruteng, un peu plus à l'ouest...

 

 

 

 

 

 

 

 La route descend à travers les collines de Bajawa vers la côte, Aimere, Mborong,

puis remonte vers Ruteng, une ville étape perchée à 1070 m d'altitude.

 

A 18 km à l'ouest de Ruteng, nous faisons une halte sur la colline de Cara.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

Située à l'extrème ouest de Flores, Labuanbajo est la porte d'entrée pour les îles Komodo et Rinca.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Découvert en 1910, le dragon ou varan de Komodo est le plus gros lézard vivant au monde.

 

A l'état sauvage, les mâles peuvent atteindre plus de 3 m de long et peser jusqu'à 100 kilos.

 

 

 

 

 

Moins connue et moins visitée que Komodo, Rinca est un lieu où on peut observer plus tranquillement

 

le fameux dragon de Komodo dans son environnement naturel.

L'île fait partie du parc national de Komodo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les varans de Komodo existent depuis plusieurs millions d'années.

 

Leur nombre diminue au fil du temps et il en reste moins de 4000, sur plusieurs îles d'Indonésie.

 

Les varans ont réussi à survivre dans un environnement pauvre en proies, car par rapport à des mamifères de leur taille, ils se contentent de dix fois moins de calories.

 

Animal à sang froid, le varan se nourrit de cerf, buffle, sanglier.

 

Il leur suffit d'une grosse proie une fois par mois, qu'il digère pendant une semaine.

 

 

 

 

 

Dimanche 26 juillet, nous sommes à bord du ferry pour Subawa, avec enchainement direct, bemo, bus et nouveau ferry jusqu'à Lombok...

 

 

 



Publié à 18:42, le 23/11/2009 dans ETE 2009 ILES DE LA SONDE, Kabupaten Flores Timur
Mots clefs : Volcanplage
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Dix jours à Lombok...

 

Lundi 27 juillet, nous sommes sur Lombok.

 

 

 

 

A Tetebatu, sur le flanc sud du Rinjani, notre bungalow se cache au milieu des caféiers, cacaoyers,

girofliers et autres bougainviliers...

 

 

 

 

Aprés deux semaines sur Florés, nous passons notre première nuit en terre musulmane.

 

Les mélopées des prières déchirent la nuit, entre les chants des coqs et les aboiements des chiens...

 

 

 

 

 

 

En saison sèche, les champs de tabac remplacent les rizières.

 

Une fois séchées, les feuilles de tabac sont triées

et mises en bouquet par les femmes.

 

La plus grosse partie de la production, (notamment les meilleures feuilles)

est destinée aux grandes marques de cigarettes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La "Wisma Soedjono", l'hôtel où nous sommes installés, domine le village de Tetebatu.

 

La végétation luxuriante du lieu impose le calme et la sérénité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les balades à travers rizières et forêts sont l'occasion de rencontrer des gens d'une extrème gentillesse.

 

Que ce soit des enfants, des travailleuses dans les champs ou des promeneurs en goguette,

leurs sourires sont toujours aussi beaux.

 

 

 

 

 

         

 

 

 

 

Au hasard d'une balade sur les pentes du Rinjani, nous surprenons un groupe de gibons.

 

Ils s'enfuient de l'autre côté de la rivière, se calent dans les arbres, à bonne distance de nous,

et nous suivent tandis que nous poursuivons notre chemin sur la crête...

 

Malheureusement, ils sont trop loin de nous pour faire une photo digne de ce nom...

 

  

 

   

 

 

 

 

 

 

Jeudi 30 juillet, nous descendons vers le sud, en direction de Kuta Lombok.

 

 

 

Avant de partir, nous achetons un peu de tabac local.

 

 

 

Un dernier regard avec regret sur le Rinjani et le minibus nous emmène...

 

 

 

 

 

 

 

 En fin de journée, nous arrivons à Kuta Lombok.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une brise légère, venue tout droit d'Australie, fait chanter

les branches des palmiers.

 

 

Les chambres neuves du "Segare Anak Cottage" ouvrent sur un magnifique jardin ombragé où une petite piscine fraiche nous attend...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 31 juillet, nous louons des motos et partons vers l'est, en direction de plages aux noms de rêve :

"Serenting", "Tanjung Aan", "Gerupuk"...

 

Aprés une pause mee goreng à midi, nous partons cette fois pour les plages de l'ouest :

"Mawun", "Mawi", "Selong Blanak", toutes plus belles les unes que les autres...

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eaux turquoises, sable blanc, les baignades se suivent et se ressemblent.

 

Les plages appréciées des surfeurs succèdent aux baies calmes et propices au snorkeling.

 

Il y en a pour tout le monde.

 

 

 

 

Authentique et sauvage, le sud de Lombok se révèle un lieu trés agréable...

 où les paysages sont inoubliables...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous quittons les plages fabuleuses, les baies de rêve, et les coraux multicolores du sud pour le nord de l'île...

 

 

direction Senggigi...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le soleil descend sur Senggigi.

 

Aprés une balade sur la plage et un bain en "squatteur" dans la super piscine du Sheraton local,

me voilà calé sous les cocotiers, sur un transat oublié...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Senggigi est une petite ville sans grand intérêt,

si ce n'est sa situation exceptionnelle,

pour découvrir les baies du nord de Lombok,

et pour préparer son séjour sur les îles Gili.

 

 

 

On peut ajouter aussi les magnifiques couchers de soleil,

et des fonds marins dont on parle peu et qui valent le détour...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 ...en route pour Gili Air...



Publié à 17:34, le 22/11/2009 dans ETE 2009 ILES DE LA SONDE, Lombok
Mots clefs : cacaoyersgirofliersMontagnerizieresPlagesVolcanbaladessurf
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Les îles Gili

 

Mercredi 5 août 2009, nous partons passer quelques jours sur Gili Air...

 

 

 

Les îles Gili sont situées entre Bali et Lombok.

Nous avons choisi Gili Air qui nous semble être la plus tranquille...

 

 

 

 

 

 

 

 

Gili Air est l'île la plus prés de la côte.

 

 

La traversée dure quelques dizaines de minutes et coûte une paire d'euros...

 

avec le public boat au départ de Bangsal.

 

 

Le bateau part dés qu'il est plein...

Il faut donc s'armer de patience selon la fréquentation...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus on marche vers le nord de lîle, plus on s'éloigne de l'embarcadère, plus les prix sont raisonnables... et moins il y a de monde...

 

 

 

A l'extrème nord de lîle, les derniers bungalows du "Bintang Beach" sont un hâvre de paix

et de quiétude...

 

 

 

 

Jeudi 6, le soleil vient de se lever, il monte lentement dans le ciel, au rythme des vagues

du petit matin...

 

Le petit dèj est servi sur la plage, y a qu'à se laisser aller... et se régaler...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Eau turquoise, coraux multicolores,

poissons lumineux, tortues paisibles,

on se laisse porter au gré des courants...

nonchalants...

 

 

Rien d'autre à faire que se balader, écouter, regarder, et sentir le temps passer...

inexorablement...

lentement... 

 

 

Juste se remplir les sens de beauté, de saveurs, d'odeurs et de sable chaud...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre voyage touche à sa fin, dans une semaine environ, nous serons sur le retour...

 

Nous partons vers l'Ouest, Bali, PadangBai, Jemeluk, Ubud...

 

 

 



Publié à 17:50, le 19/11/2009 dans ETE 2009 ILES DE LA SONDE, Gili Air
Mots clefs : giliîlessnorkelingpoissonscorauxbalades
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Fin du voyage... Bali...

 

 

Lundi 10 août, nous voilà à Jemeluk, un village prés d'Amed, au bord de la côte,

au nord est de Bali.

 

 

 

 Les prix flambent, comme partout ailleurs dans le monde...

 

Nous réussissons tout de même à négocier une chambre pour 4,

comme il y a 2 ans, au "Bamboo Bali" pour 400 000 roupies...

Mahal sekali !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre chambre à un grand balcon sur la mer, plein est... le soleil se lève, il est 6 heures...

La journée promet d'être belle...

 

 

  

 

 

 

Que dire ??? Les heures passent entre lecture, snorkeling, et balade sur la plage.

 

Il y a pas mal de touristes, en quelques années, l'endroit s'est vraiment développé, mais ça reste un coin à voir sur Bali.

 

 

 

 

 

Aujourd'hui nous louons des motos et partons en balade dans l'arrière pays. 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le palais "Puri Taman Ujung" se trouve au nord est de Bali.

 

 

 

Ce palais de l'eau a été construit en 1919

pour le plaisir du roi et de sa famille, mais aussi pour accueillir

les gens importants et les rois des pays voisins.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le soleil descend sur Jemeluk, et les sauniers sont rentrés chez eux.  

Le mont Agun veille sur le sel qui se forme tout doucement dans les troncs de cocotiers évidés.

 

           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 13 août, nous partons pour Ubud, plus que cinq jours, avant de rentrer en France. 

 

 

 

 

 

                

Ubud est une ville magique, et malgré une fréquentation importante, il fait bon s'y perdre...

 

Le spectacle est au rendez vous à chaque coin de rue, temples fleuris, cérémonies, expositions d'art, ateliers...

 

 

 

  

 

  

 

   

 

 

 

 

 Nous partons en moto vers le nord d'Ubud, les rizières se succèdent, les temples rivalisent de beauté, les jardins nous invitent à la balade...

 

 

 

 

 

 

Le ciel est gris, la pluie nous accompagne, dans une lumière superbe.

La déesse du lac "Dewi Danu" est, dans la religion balinaise  la dispensatrice de l'eau qui alimente

tous les réseaux d'irrigation.

 

 

 

Le "Kebun Raya"  s'étend sur 154 ha sur les pentes du mont Tapak.

 

On y compte plus de 1187 espèces de plantes et entre autres un jardin d’orchidées

avec plus de 320 spécimens venus de Java,  Timur, Sulawesi

 

ainsi qu’une roseraie regroupant de nombreuses roses aux multiples couleurs et parfums.

 

 

 

 

 

Un des sites les plus connus d'Ubud est la monkey forest.

 

Cette forêt sacrée qui abrite plusieurs temples, accueille également des centaines de macaques à longue queue.

 

C'est un super endroit, ombragé et calme pour une balade de fin de journée.

 

 

 

 

une magnifique balade à pied au départ du centre d'Ubud est le circuit de la crête de Campuhan.

 

Environ deux heure de marche sur un sentier peu fréquenté qui démarre prês de l'hôtel Ibah.

 

Vous arpenterez les hauteurs de la région à travers de hautes herbes appelées alang-alang.

Le sentier est parfois  bordé par endroits de cabanes ouvertes où les artistes seront heureux de vous présenter leur travail, batik, bijoux et artisanat divers.

 

 

 

 

 

 

 

 Autour de la crête de Campuhan

(7km, 2h, un circuit mythique à faire à pied sur la crête qui séparent les rivières Sungai Wos et Sungai Cerik, rivières qui descendent du nord et se rejoignent à Campuan) :

 

 Départ sur la Jl Raya Campuan au niveau des Ibah Luxury Villas.

 

Avancer dans l'allée de l'hôtel et prendre le chemin sur la gauche où une allée traverse la rivière jusqu'au Pura Gunung Lebah.

 

 De là, suivre le chemin en béton vers le nord qui grimpe entre les rizières jusqu'à la corniche; le sentier traverse une étendue de hautes herbes qui servent à couvrir les toits (alang-alang).

 

A Warung, où habite une petite colonie d’artistes, vue spectaculaires des gorges de la Wos ; plus au nord le panorama s’ouvre sur les rizières.

 

Au bout de la crête, on passe devant le Klub Kokos, 500 m plus loin à l’embranchement au bout du village de Bangkiang Sidem, prendre le chemin à gauche qui descend vers la Sungai Cerik.

 

 Près du fond de la gorge, un pont franchit la rivière jusqu’à la route abrupte menant au village de Payogan.

 

 De retour sur la Jalan Raya Sanggingan, on peut regagner le centre dUbud.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 13:07, le 14/11/2009 dans ETE 2009 ILES DE LA SONDE, Bali
Mots clefs : sable noirsnorkelingplage
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien