voyages singuliers au pluriel
aller à la rencontre des autres, partager et apprendre...

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Février 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728 

Rubriques

ETE 2008 BOLIVIE
ETE 2009 ILES DE LA SONDE
ETE 2010 MALACCA (MALAISIE)
ETE 2010 SUMATRA
ETE 2011 KUALA LUMPUR (MALAISIE)
ETE 2011 SULAWESI

Sites favoris

Bolivie, Inde, Népal
Sifa cottage, Sulawesi
Voyages...Maroc
Sungai Pinang - Sumatra
Balades Marocaines
Bornéo

Halte à Bukittinggi,

 

 

 

 

Mercredi 28 juillet, nous arrivons à Bukittinggi, une petite ville bien agréable

où j'ai eu la chance de m'arréter plusieurs fois.

 

 

 

 

Le profil des toitures des grandes maisons traditionnelles de l’ouest de Sumatra

représentent la courbe ascendante des cornes de buffles.

 

 

 

 

 

Selon la légende, ce nom proviendrait d’une dispute entre le peuple local et un prince voisin du Majapahit.

 

Pour éviter une bataille, le peuple avait proposé de faire se battre à mort deux buffles, chacun représentant une des parties.

 

Le prince amena le plus grand et agressif des buffles, mais son adversaire rusa en amenant un bébé buffle affamé, dont les cornes avaient été aiguisées comme des lames de couteau.

 

Voyant le buffle adulte au milieu du champ, le bébé courut vers lui espérant du lait.

 

Le grand buffle, ne voyant aucune menace de la part du bébé, ne lui prêta pas attention.

 

Quand le bébé fouilla en cherchant une éventuelle mamelle, il blessa mortellement le buffle et apporta la victoire au peuple Minangkabau, qui signifie Bufle Vainqueur.

 

 

 

 

 

 

 

                                                                             

 

Le quartier des bouchers est impressionnant pour nous "pôvres touristes fragiles"...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Publié à 18:40, le 1/11/2010 dans ETE 2010 SUMATRA, Bukittinggi
Mots clefs : ville paisibleminangkabau
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien