voyages singuliers au pluriel
aller à la rencontre des autres, partager et apprendre...

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Février 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728 

Rubriques

ETE 2008 BOLIVIE
ETE 2009 ILES DE LA SONDE
ETE 2010 MALACCA (MALAISIE)
ETE 2010 SUMATRA
ETE 2011 KUALA LUMPUR (MALAISIE)
ETE 2011 SULAWESI

Sites favoris

Bolivie, Inde, Népal
Sifa cottage, Sulawesi
Voyages...Maroc
Sungai Pinang - Sumatra
Balades Marocaines
Bornéo

Malacca

 Eté 2010, quelques jours à Malacca, avant Sumatra

 

 

 

Jeudi 15 juillet 2010, nous sommes au sud de la Malaisie, à Malacca...

 

Notre voyage commence... Malacca, Padang, Siberut, Bukittinggi, Lac Toba, Pulau Weh...

 

 

 

 

 

Ancien carrefour des routes maritimes reliant l'Océan Indien à la Mer de Chine,

a conservé son caractère multiracial...

 

Les Anglais, les Hollandais, les Portugais, puis les Indiens, les Arabes et les Chinois

sont passés par là, s'y sont installés, et y ont laissé une empreinte indélébile.

 

 

 

 

 

      

 

 

Malacca est une ville sympa, paisible où l'on peut s'arréter quelques jours, flaner le long de la rivière

ou se perdre à Chinatown.

 

 

 

 

 

La nuit fut longue et douce, bercée par la pluie, source de vie et de fraîcheur...

 

Le ventilo et le murmure des gouttes ont orchestré mes rêves dans la moiteur de la nuit Malaise...

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous voilà de retour du "Bukit China", le plus grand cimetière chinois hors de Chine,

une colline d'herbe rase parsemée de tombes dont certaines de l'époque Ming...

où frangipaniers et accacias géants distillent une ombre salutaire...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre semaine en Malaisie se termine...

 

 

Demain, nous retournons à Kuala Lumpur,

d'où nous volerons pour Padang sur Sumatra...

 

 

Les berges de la rivière Malacca sont aménagés

et on peut s'y balader tranquillement...

pour découvrir la ville autrement...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 18:16, le 18/11/2010 dans ETE 2010 MALACCA (MALAISIE), Malacca
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Pause à Sungai Pinang

 Eté 2010, voyage à Sumatra

 

 

 

 Mardi 20 juillet 2010... nous volons vers Sumatra...

 

 

Mercredi 21 juillet 2010, nous nous réveillons en douceur...

 

 

 

Arrivés de nuit, nous n'avions pas réalisé dans quel endroit  paradisiaque nous nous trouvions...

 

 

 

 

Une crique, ouverte sur le soleil couchant, abritant un village de bois et bambou,

sur une plage de sable blanc...

 

Des gens d'une gentillesse extrême, des enfants joyeux, curieux et plein de vie...

 

 

 

 

  

 

 

Nagari Sungai Pinang est un petit village de pécheurs situé à l’ouest de Sumatra,

à une heure de Padang environ.

 

Quelques chêvres, des rizières qui encadrent la rivière, et la pêche

sont les principales sources de revenus des villageois.


Ricky, Anne et leur équipe viennent d'aménager la "Beach House",

 une maison de bois traditionnelle, posée sur la plage, sous les cocotiers...

 

On peut y passer quelques jours en pension complète,

pour environ 12 euros par personne et par jour...

 

Voici le lien vers leur site internet : http://fr.authenticsumatra.com/ 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maddee nous accompagne pour une balade,

à travers  rizières et chemins superbes...

 

... juste au milieu de nulle part...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

Aprés le tour du village, la présentation aux futurs mariés, la visite à l'école et la balade avec Maddee, aprés un repas délicieux préparé par Ricky, une petite sieste, un Kopi susu,

et une promenade sur la plage, aprés de nombreuses discussions avec les uns et les autres,

la journée s'achève, il est presque 18 heures et le soleil descend...

 

 

 

 

 

   

 

    Jeudi 22 juillet,

la pluie vient de s'arréter,

il est 9 heures,

"Banana Pancake", "Kopi Susu",

et on discute encore, de tout et de rien...

 

 

Nous allons quitter Sungai Pinang,

pour Padang où

nous devons retirer de l'argent,

puis direction Bungus Bay

où nous prendrons le bateau

direction Siberut et les Mentawai...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

Anne, Ricky et Dell nous accompagnent...

 

 

 

 



Publié à 18:08, le 16/11/2010 dans ETE 2010 SUMATRA, Sumatra Ouest
Mots clefs : accueil chaleureuxisolévillage
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Rencontre avec les hommes-fleurs

 

 

 

 

 

 

 

Ricky notre guide, en compagnie d'Anne sa femme et de Delfis son frère.

 

C'est avec eux que nous partons sur Siberut rencontrer les Hommes Fleurs...

 

 

 

 

Le décor est fabuleux, l'eau chaude et transparente, il fait chaud...

 

 

 

 

 

 

Siberut est l'île la plus grande et la plus septentrionale de l'archipel des îles Mentawai,

au large de la côte ouest de Sumatra, dans l'océan Indien, en Indonésie.

Sa superficie est de 3 810 km².

 

 

Les Mentawai sont la population autochtone des îles Mentawai.

 

On les appelle aussi « hommes-fleurs » car, pour eux, la beauté est une chose essentielle.

 

 

 

 

 

 
 
 
Les Mentawaï se parent de fleurs
pour que leur corps plaise à leur âme.
 

 

 
 
Chaque être vivant a une âme
et doit donc être respecté
pour que le fragile équilibre
de la nature soit maintenu.
 
 
 

 

L'homme n'est qu'un élément
parmi tous ceux
qui constituent la nature.
 
 
 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ca y est, nous avons basculé... dans un autre monde, une autre galaxie,
et les mots sont trop petits pour décrire le quotidien...
 
Poules, chiens, chats cocochons et humains se partagent le monde, la nature explose...
 
Lalh coupe un arbre à la machette, se fabrique un nouveau pagne, nous avançons à travers la jungle,
le sol est détrempé, boueux, on traverse un ruisseau, Lalah éloigne un énorme serpent,
il trace le chemin à coups de machette...
 
Les enfants se baignent en riant, on partage un thé, un copi susu, des gâteaux...
 
Ici tout se partage... et en premier lieu, le temps... 
 

 

 
 
 
Samedi est passé, partagé avec Lalah
et sa famille...
 
Une journée de contemplation
et de rires entre rivière, thé, riz
et encore des rires...
 
Des regards échangés
dans l'odeur de tabac,
des silences qui en disent long...
 
Des chants à la veillée, Mireille,
le pére Ubu, Abenono... 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Des chiens se battent dans la maison, une poule passe, innocente,
 
Lalah prépare des brins de rotin et commence la fabrication d'un panier...
 
 
 
 
 
 

 

  

 

 

 

Une fois égorgé, le jeune cochon est saigné, brulé, débarassé de ses poils,

puis il est découpé par  Lalha le chamane...

 

...sous l'oeil attentif du chien le plus courageux de la maison...

 

 

Ensuite, la nuit tombe et la soirée commence, la maison se remplit, et chacun trouve sa place, petits et grands, assis ou allongés sur le sol de la Uma...

 

La vie est simple, sans préjugés ni faux semblants, sans arrière pensées...

 

Juste sentir, ressentir, échanger, partager... et rire...

 

 

 

Dimanche 25 juillet, la nuit a été paisible pour moi...

Pour les autres, le tremblement de terre nocturne les a partiellement tenus en éveil...

 

 

Ce matin, de bonne heure, Lalh est parti chercher des plantes dans la fôrét pour fabriquer le poison.

 

 

Ce poison servira à enduire la pointe des flêches et autres lances, destinés à la chasse.

 

 

 

 

 

 

 

Voilà, c'est terminé,

 

les cochons sauvages,

 

les cerfs

et autres singes

 

n'ont qu'à bien se tenir...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

  

Ces quelques jours passés chez Lalah et sa famille ont été un vrai bonheur,

loin du monde et d'une certaine réalité...

 

... et tellement prés de la vérité...

 

Aujourd'hui, Lundi, nous partons vers une autre Uma...

 

 

  

 

 

 

 

 

 

Aprés quelques heures de marche dans la jungle, le plus souvent en équilibre sur des troncs d'arbres, pour éviter de patauger dans la boue, nous voilà arrivés...

 

Mardi 27 juillet, 6 heures, le soleil se lève, le jour pointe, la jungle se réveille et tous les habitants de la uma aussi...

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout le monde est réveillé, les coqs paradent, le feu éphémère chauffe l'eau pour le thé, les enfants jouent, et Lalah discute...

 

 

 

La vie continue... toujours en supension...

 

 

Jusqu'à quand les Mentawai vont ils pouvoir vivre selon

les règles qu'ils ont choisies ???

 

 

Jusqu'à quand vont ils pouvoir partager leur gentillesse, leur tolérance, leur sens de l'humour et leur joie de vivre ?

 

 

 

??? Patience, Sérénité, Sagesse,

Equilibre, Force, Sourires, Rires...

 

Fous

          Rires

                  en

                                 cascade...

 

 

Je suis triste quand je pense à l'avenir que le monde

leur réserve...  J'enrage!!! et je me sens impuissant...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, ces préparations de sagou sont cuites au dessus du feu de bois.

 

 

 

 

 

 

 

 

La femme de Cookie est super concentrée...

 

 

 

 

Les Mentawai sont des chasseurs cueilleurs,  

 

pour ce qui concerne la pêche, elle est réservée aux femmes...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous allons quitter les mentawai et leur île,

en espérant les revoir un jour...

 

Au revoir Lalah, Cookie et tous les autres,

au revoir les enfants...

 

C'est sur,

rien ne sera plus jamais comme avant...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 19:14, le 2/11/2010 dans ETE 2010 SUMATRA, Siberut
Mots clefs : Rickylalahumasiberutmentawaihommes fleurscookiejungleguide
Commentaires (2) | Ajouter un commentaire | Lien

Halte à Bukittinggi,

 

 

 

 

Mercredi 28 juillet, nous arrivons à Bukittinggi, une petite ville bien agréable

où j'ai eu la chance de m'arréter plusieurs fois.

 

 

 

 

Le profil des toitures des grandes maisons traditionnelles de l’ouest de Sumatra

représentent la courbe ascendante des cornes de buffles.

 

 

 

 

 

Selon la légende, ce nom proviendrait d’une dispute entre le peuple local et un prince voisin du Majapahit.

 

Pour éviter une bataille, le peuple avait proposé de faire se battre à mort deux buffles, chacun représentant une des parties.

 

Le prince amena le plus grand et agressif des buffles, mais son adversaire rusa en amenant un bébé buffle affamé, dont les cornes avaient été aiguisées comme des lames de couteau.

 

Voyant le buffle adulte au milieu du champ, le bébé courut vers lui espérant du lait.

 

Le grand buffle, ne voyant aucune menace de la part du bébé, ne lui prêta pas attention.

 

Quand le bébé fouilla en cherchant une éventuelle mamelle, il blessa mortellement le buffle et apporta la victoire au peuple Minangkabau, qui signifie Bufle Vainqueur.

 

 

 

 

 

 

 

                                                                             

 

Le quartier des bouchers est impressionnant pour nous "pôvres touristes fragiles"...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 18:40, le 1/11/2010 dans ETE 2010 SUMATRA, Bukittinggi
Mots clefs : ville paisibleminangkabau
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Quelques jours chez les Bataks,

 

 

Samedi 31 juillet, nous voilà au port, à bon port...

Aprés 16 heures d'une route d'un autre âge... la plus importante de Sumatra, qui relie le sud au nord...

 

 

 

 

 

 

Le lac Toba est gigantesque.

Avec ses 80 kms de long et ses 30 kms de large, c’est le plus grand lac d’Asie du Sud Est…

 

 

 

 

Avec 630 km2 de superficie, Samosir est la plus grande île dans une île,

et la cinquième plus grande île dans un lac du monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les magnifiques maisons Bataks imposent leurs immenses toits,

au dessus des bassins où fleurissent des lotus superbes. 

 

 

   

 

Dimanche 1er août, nous sommes partis en balade vers Tomok, en suivant le bord du lac.

 

 

 

 

Aprés un tour au marché dominical,

nous continuons notre balade autour de Tuk Tuk...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aujourdh'ui, nous avons décidé de partir

pour une randonnée hors des sentiers battus.

 

 

 

Aprés avoir marché jusqu'à Ambarita,

nous commençons l'ascension de la colline à travers

une végétation trés épaisse.

 

 

Nous sommes sur le plateau, et la vue est magnifique...

 

Par contre, le chemin disparait et malgré notre envie d'aller au bout, l'épaisseur de la fôrét nous oblige à faire demi-tour...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 4, nous louons une moto et partons pour le tour de samosir, soit environ 70 kms.

 

 

 

 

 

 

Les paysages sont variés et les rencontres tout autant...

 

 

 

 

 

jeudi 5 août, nous allons quitter Samosir, le bateau part à 9 heures pour Prapat où un bus devrait aller vers le nord...

 

 

 

 



Publié à 17:01, le 1/11/2010 dans ETE 2010 SUMATRA, lac toba
Mots clefs : tuk tukSamosirTobaLacrandomoto
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Ascension du Sibayak...

 

 

 

Samedi 7 août, aprés des heures d'attente d'un bus pour Ketambe, sur un carrefour trés fréquenté, nous craquons et décidons de passer la nuit à Brastagi, quelque kilomètres au sud...

 

Et demain si le temps le permet, nous irons jusqu'au sommet du volcan Sibayak (2095 m), qui fait face au volcan Sinabung, le plus haut sommet de Sumatra.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Derrière nous, le ciel est dégagé,

et on peut apercevoir le Sinabung,

qui culmine à 2460 mètres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour quelques euros par jour, cet homme recueille le soufre et le vend à la ville...

Nous discutons un peu avec lui, partageons notre casse croute,

et redescendons vers le "Sibayak Multinational"...

 

 

  

 

 

 

 

 

 



Publié à 11:25, le 1/11/2010 dans ETE 2010 SUMATRA, Pondok Brastagi
Mots clefs : Volcan
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Ketambe...

 

 

 

Samedi 7 août 2010, aprés des heures de route défoncée et interminable, nous arrivons à Ketambe, au milieu du parc national du Gunung Leuser.

 

Quelques maisons le long de la route, au milieu de la jungle, dont quelques guest houses...

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

  Nous posons nos sacs au Wisma sadar wisata,

où l'acceuil est trés sympa

 et les bungalows spacieux et propres...

 

 

 

 

 

Notre terrasse s'ouvre

sur une rivière,

 nous protégeant de la jungle...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 8, un grand soleil réveille la nature autour de nous...

 

Les fleurs de lotus éclatent de beauté. Les chants d'oiseaux s'accordent avec ceux des grenouilles au milieu des cacaoyers...

 

 

 

 

    

 

 

 

 

   

 

 

 

 Nous partons nous balader dans la jungle, pour quelques heures,

mais nous ne croisons aucun orang outan...

 

Par contre, de retour sur la route de la guest house, une bande de macaques nous observent,

et le gros mâle n'apprécie apparemment pas notre présence...

 

On ne se fait pas prier et on dégage fissa...

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La végétation luxuriante

 

nous entoure

 

et nous ramène

 

à notre position de mortel,

 

immensément petit

 

face à Dame Nature...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 9, nous sommes partis de bon matin, pour un treck en jungle,

avec la ferme intention de rencontrer un des derniers orangs outans sauvages du monde...

 

Hélas, aprés deux heures de marche, une énorme sensation de chaleur, suivie de nausées et de vomissements de folie

m'a terrassé...

retour au bercail, médocs, coca, dodo... malade à crever...

 

Mardi 10, je suis trop crevé pour imaginer un transport en commun,

nous optons donc pour un taxi de jour, direction le nord ... la mer... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 17:29, le 31/10/2010 dans ETE 2010 SUMATRA, Ketambe
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Une semaine à Pulau Weh...

 

Jeudi 12 août, nous sommes arrivés dans un hâvre de paix...

 

 

 

 

 

 

 

Nous voilà chez Freddies,

un sud africain installé là

depuis quelques années.

 

 

Passionné de cuisine,

de rencontres et d'internet,

il nous accueille dans son hôtel

sur la plage...

 

 

un avant goût du paradis...

 

 

http://www.santai-sabang.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Freddies mijote des petits plats et propose des buffets

de petit déjeuner et de diner

magnifiques et délicieux...

 

Pour le repas de midi,

la formule resto "à la carte" nous ravit les papilles

et nous craquons inlassablement

pour les "Cajun Beef Burger"...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà deux jours que nous dégustons, en plus des bons repas de Freddies,

le calme et la sérénité des lieux...

 

La plage est superbe et elle mène à la petite ville de Sabang, où on peut trouver

des cyber cafés et à pau prés tout ce qu'on peut avoir besoin ici bas...

 

 

 

 

 

 

 

Du balcon de notre chambre, je veille sur Domi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      

 

Snorkeling, sieste, lecture et balade sont nos principales activités...

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 16:47, le 27/10/2010 dans ETE 2010 SUMATRA, Pulau We
Mots clefs : ileplagesable
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Flores...

 

 

 

Eté 2009, voyage en Indonésie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 16 juillet 2009, nous sommes à Maumere, sur Flores.

 

Nous avons quitté Montpellier dimanche 12 juillet vers 18 heures...

 

Nous sommes arrivés à Sanur, sur Bali, mardi 14 en fin d'aprés midi, et nous avons passé la nuit

au "Keke Homestay", une bonne adresse pour un transit.

 

Nous avons pris l'avion pour Maumere le lendemain, puis aprés une soirée et une nuit dans cette ville

sans grand intérêt, nous partons pour Moni... et le volcan Kelimutu.

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a environ 3 heures de route de Maumere à Moni, et le taxi pour quatre personnes

nous coutera 300 000 roupies.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons passé la nuit à l'hôtel "Bintang", un endroit sympa et pas trés cher.

 

Les nuits indonésiennes sont toujours aussi bruyantes, entre les coqs et les chiens,

mais la fraicheur relative de Moni nous a fait bien plaisir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme partout en Indonésie,

les marchés sont l'occasion 

de se rencontrer

et de découvrir toutes sortes de produits.

 

 

 

Odeurs et couleurs nous accompagnent 

dans l'animation

du grand marché hebdomadaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aprés notre tour au marché, nous partons en balade vers les villages du sud,

 

 

 

 

 

Nous faisons une halte à Nggela,

un village Lio.

 

 

Les villages traditionnels s'organisent

autour d'une place, le Kanga.

 

Au milieu, une pierre (Tubu musu)

symbolise l'unité et

le lien avec la terre et le ciel.

 

On y trouve aussi les tombes

des ancètres et des chefs.

 

La qualité des tissages Lio est trés réputée.

 

Les femmes sont attelées

à leur métier à tisser,

à l'ombre sur les terrases,

ou comme ici, sous la maison.

 

Selon la tradition, seules certaines femmes sont autorisées à tisser.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A deux pas de Moni, "Air Terjun", la cascade,

on termine la journée en s'y baignant...

 

 

 

 

 

 

 Une petite route goudronnée arrive pas trés loin du cratère.

 

Un courte marche dans le petit matin conduit au bord du premier cratère

et aux escaliers qui ménent au point de vue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les lacs apparaissent lentement dans la lumière du soleil levant.

 

Les trois lacs du Kelimutu sont de couleur différente, et ils forment un spectacle vraiment unique.

 

Vert turquoise, rouge, noir, leur couleur peut changer, parait-il, en quelques jours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dés notre retour du Kelimutu, nous prenons la route,

toujours à bord du taxi et en compagnie

de Grégorius, notre chauffeur. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

Aprés une longue discussion avec grégorius, nous nous sommes mis d'accord pour qu'il nous accompagne avec son taxi,

pendant les deux semaines sur Flores.

 

En effet, sur Flores, les routes sont bien défoncées et les transports en commun rares et aléatoires.

 

Finalement, comme nous sommes quatre, le tarif n'est pas trés élevé,

et cette solution va vraiment nous faire gagner du temps de déplacements...

 

 

 

 

 

Aprés une nuit malgré tout paisible au "Liberty Hotel"...

 

 

 

 

 

  

Nous sommes installés dans un endroit de rêve, juste comme on en avait envie.

 

 Au programme de la journée, farniente, lessive, sieste, balade, lecture...  

 

      

  

 

La cocoteraie de Riung est un havre de paix et de tranquilité, un petit village au bout du monde.

 

Les Bugis venus de Sulawesi vivent de la pêche et de la vente du coprah.

La mangrove du bord de mer est inhospitalière,

mais c'est du port que l'on peut embarquer pour le parc marin des 17 îles.

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous partons donc en bateau pour passer la journée d'île en île...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 21 juillet, nous reprenons la route

 

vers le sud ouest,

 

en direction de Bajawa.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

Perchée à 1100 m d'altitude, la ville de Bajawa est un parfait camp de base pour découvrir

les magnifiques villages Ngadha, dans des paysages majestueux dominés par les volcans.

 

 

 

 

 

 

 

 

Bena est un des plus impressionnants village traditionnel.

 

La route qui y mène est superbe et on peut marcher depuis Langa par exemple. (environ 7 km)

 

 

 

 

 

 

 

 Une quarantaine de maisons sont réparties de chaque côté de la longue place.

 

Sur les terrasses, les ngadhu en forme de parasol et les bhaga en forme de petite maison abritent

les tombes des ancêtres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 23 juillet, nous quittons Bajawa pour Ruteng, un peu plus à l'ouest...

 

 

 

 

 

 

 

 La route descend à travers les collines de Bajawa vers la côte, Aimere, Mborong,

puis remonte vers Ruteng, une ville étape perchée à 1070 m d'altitude.

 

A 18 km à l'ouest de Ruteng, nous faisons une halte sur la colline de Cara.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

Située à l'extrème ouest de Flores, Labuanbajo est la porte d'entrée pour les îles Komodo et Rinca.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Découvert en 1910, le dragon ou varan de Komodo est le plus gros lézard vivant au monde.

 

A l'état sauvage, les mâles peuvent atteindre plus de 3 m de long et peser jusqu'à 100 kilos.

 

 

 

 

 

Moins connue et moins visitée que Komodo, Rinca est un lieu où on peut observer plus tranquillement

 

le fameux dragon de Komodo dans son environnement naturel.

L'île fait partie du parc national de Komodo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les varans de Komodo existent depuis plusieurs millions d'années.

 

Leur nombre diminue au fil du temps et il en reste moins de 4000, sur plusieurs îles d'Indonésie.

 

Les varans ont réussi à survivre dans un environnement pauvre en proies, car par rapport à des mamifères de leur taille, ils se contentent de dix fois moins de calories.

 

Animal à sang froid, le varan se nourrit de cerf, buffle, sanglier.

 

Il leur suffit d'une grosse proie une fois par mois, qu'il digère pendant une semaine.

 

 

 

 

 

Dimanche 26 juillet, nous sommes à bord du ferry pour Subawa, avec enchainement direct, bemo, bus et nouveau ferry jusqu'à Lombok...

 

 

 



Publié à 18:42, le 23/11/2009 dans ETE 2009 ILES DE LA SONDE, Kabupaten Flores Timur
Mots clefs : Volcanplage
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Dix jours à Lombok...

 

Lundi 27 juillet, nous sommes sur Lombok.

 

 

 

 

A Tetebatu, sur le flanc sud du Rinjani, notre bungalow se cache au milieu des caféiers, cacaoyers,

girofliers et autres bougainviliers...

 

 

 

 

Aprés deux semaines sur Florés, nous passons notre première nuit en terre musulmane.

 

Les mélopées des prières déchirent la nuit, entre les chants des coqs et les aboiements des chiens...

 

 

 

 

 

 

En saison sèche, les champs de tabac remplacent les rizières.

 

Une fois séchées, les feuilles de tabac sont triées

et mises en bouquet par les femmes.

 

La plus grosse partie de la production, (notamment les meilleures feuilles)

est destinée aux grandes marques de cigarettes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La "Wisma Soedjono", l'hôtel où nous sommes installés, domine le village de Tetebatu.

 

La végétation luxuriante du lieu impose le calme et la sérénité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les balades à travers rizières et forêts sont l'occasion de rencontrer des gens d'une extrème gentillesse.

 

Que ce soit des enfants, des travailleuses dans les champs ou des promeneurs en goguette,

leurs sourires sont toujours aussi beaux.

 

 

 

 

 

         

 

 

 

 

Au hasard d'une balade sur les pentes du Rinjani, nous surprenons un groupe de gibons.

 

Ils s'enfuient de l'autre côté de la rivière, se calent dans les arbres, à bonne distance de nous,

et nous suivent tandis que nous poursuivons notre chemin sur la crête...

 

Malheureusement, ils sont trop loin de nous pour faire une photo digne de ce nom...

 

  

 

   

 

 

 

 

 

 

Jeudi 30 juillet, nous descendons vers le sud, en direction de Kuta Lombok.

 

 

 

Avant de partir, nous achetons un peu de tabac local.

 

 

 

Un dernier regard avec regret sur le Rinjani et le minibus nous emmène...

 

 

 

 

 

 

 

 En fin de journée, nous arrivons à Kuta Lombok.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une brise légère, venue tout droit d'Australie, fait chanter

les branches des palmiers.

 

 

Les chambres neuves du "Segare Anak Cottage" ouvrent sur un magnifique jardin ombragé où une petite piscine fraiche nous attend...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 31 juillet, nous louons des motos et partons vers l'est, en direction de plages aux noms de rêve :

"Serenting", "Tanjung Aan", "Gerupuk"...

 

Aprés une pause mee goreng à midi, nous partons cette fois pour les plages de l'ouest :

"Mawun", "Mawi", "Selong Blanak", toutes plus belles les unes que les autres...

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eaux turquoises, sable blanc, les baignades se suivent et se ressemblent.

 

Les plages appréciées des surfeurs succèdent aux baies calmes et propices au snorkeling.

 

Il y en a pour tout le monde.

 

 

 

 

Authentique et sauvage, le sud de Lombok se révèle un lieu trés agréable...

 où les paysages sont inoubliables...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous quittons les plages fabuleuses, les baies de rêve, et les coraux multicolores du sud pour le nord de l'île...

 

 

direction Senggigi...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le soleil descend sur Senggigi.

 

Aprés une balade sur la plage et un bain en "squatteur" dans la super piscine du Sheraton local,

me voilà calé sous les cocotiers, sur un transat oublié...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Senggigi est une petite ville sans grand intérêt,

si ce n'est sa situation exceptionnelle,

pour découvrir les baies du nord de Lombok,

et pour préparer son séjour sur les îles Gili.

 

 

 

On peut ajouter aussi les magnifiques couchers de soleil,

et des fonds marins dont on parle peu et qui valent le détour...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 ...en route pour Gili Air...



Publié à 17:34, le 22/11/2009 dans ETE 2009 ILES DE LA SONDE, Lombok
Mots clefs : cacaoyersgirofliersMontagnerizieresPlagesVolcanbaladessurf
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien